La commune

 

Un peu d'histoire , d'où vient le nom de  Saint Yan

Vers 510, le village est connu sous le nom de SAINT OYEND . L'orthographe évolue selon les époques et passe de ST OYEND, à ST OYEN, ST OYAN et par déformation est devenu SAINT YAN .

Durant la Révolution Française , la commune a pris le nom de OYAN LA RECONCE . ce n'est qu'à l'arrivée au pouvoir de Napoléon en novembre 1799 que la commune a repris sa dénomination .

Le 5 juin 1832, le procès verbal de délimitation avec les communes voisines été signé du géomètre Mr Dupaquier et du maire de ST Yan , Mr Desbourdelles.

Carte Saint-Oyan

Carte d'identité de la commune

La commune de Saint-Yan s’étend sur une superficie actuelle de 2616 hectares dont 236 de bois. Elle compte 1206 habitants, c'est la deuxième commune la plus peuplée du canton après la ville de Paray-le-Monial.

Elle compte de nombreux commerces, artisans et professions libérales. Le monde associatif est très présent et offre aux habitants des activités diverses. Saint-Yan est aussi connu au-delà des frontières pour sa plateforme aéronautique qui a vu de nombreux pilotes de ligne passer par l'école nationale de l'aviation civile présente sur le site.

Depuis janvier 2017, la commune est rattachée à la Communauté de Communes Le Grand Charolais.

Le village est doté de nombreux équipements communaux :

Un groupe scolaire, un restaurant scolaire, un stade de foot et son vestiaire, une salle polyvalente, une salle socioculturelle, la salle de l'ancienne cantine (rénovée en 2019), une agence postale communale, une bibliothèque municipale, 2 églises dont une classée, une salle de musique et 6 logements destinés à la location.

La Salle Saint-Maurice, salle qui était la propriété de la Paroisse du Sacré Cœur en Val d’Or acquise en 2018.